COUR DE JUSTICE

DésignationsHistorique


Photo : Robert Dupuis, maître photographerobertdup@videotron.ca

 

L'Oasis du Vieux Palais est le plus ancien édifice à avoir abrité une cour de justice civile au Canada et parmi les 10 plus vieux en Amérique du Nord.



  Les 3 désignations  

Cour de circuit

 

  Un juge itinérant de Montréal se déplaçait à L'Assomption 2 ou 3 fois par année et dormait dans l'édifice pendant une semaine environ pour couvrir tous les dossiers de la grande région de L'Assomption (12 municipalités ou plus). En 1844, les locaux situés derrière la cour de justice ont été rénovés pour aménager un bureau, une chambre et un salon pour le juge. Le juge devait aménager ses quartiers dans l'édifice, car le trajet Montréal-L'Assomption était trop long en cheval. Il restait sur place le temps nécessaire pour régler tous ses dossiers. Avant les appartements du juge, le 2è étage de la partie Est servait de résidence où plusieurs familles se sont succédées.

Cour de comtÉ

 

  La cour servait aussi comme cour municipale pour l'hôtel de ville qui possédait la partie centrale de l'édifice. Il louait donc le 2è étage au gouvernement du Québec pour accueillir la cour de justice.

Tribunal inférieur

 

  La Cour supérieure du Québec était divisée en 2 tribunals : tribunal inférieur pour les causes civiles et le tribunal supérieur pour les causes criminelles. Il n'y avait donc que des causes civiles à L'Assomption.



  Historique  

  La cour de justice a été ouverte en 1844 et a été fermée en 1929. Elle a donc servi durant 85 ans. Avant l'ouverture de la cour, le 2è étage de la partie centrale servait d'entrepôt pour le magasin La Baie (1832-1833) et le magasin général (1833-1840). Lors du passage de Victor Bourgeau en 1960 à L'Assomption pour travailler à l'Église et au Collège de L'Assomption, il a été engagé au Vieux Palais pour rénover sa cour de justice. C'est à lui que l'on doit la présence des 6 fenêtres cathédrales. Dans cette cour, on peut voir une grande peinture de Joseph Richer datant de 1892, représentant le symbole de la justice britannique, dont l'Ordre de la jarretière «Honi soit qui mal y pense» (maudit celui qui pense au mal) et le symbole animal et floral des pays qui composent le Royaume-Uni.
   
  En haut de la cour de justice (3è étage), il y a une étage secrète où des membres de la milice se cachaient pour éviter d'aller dans l'armée, lors de la conscription durant la 1re guerre mondiale. Pour atteindre cet endroit, il faut passer par le grenier de la partie Est et monter dans une échelle. Le seul élément manquant dans la cour est un grand lustre suspendu au plafond. Le lustre a disparu durant les 7 années où l'édifice a été abandonné (1979-1986). La plupart des documents et des livres qui étaient présents dans la cour ont également disparu.
   
  Aujourd'hui, ce lieu est fréquenté pour des expositions, des mariages, des pièces de théâtre, des réunions, des soupers-procès, des tournages de films ou documentaires et des visites guidées.

   

 


Google
Recherche sur Internet Recherche sur vieuxpalais.com

Corporation de l'industrie touristique du QuébecLauréat régional en 1994 pour l'accueil touristique L'Oasis du Vieux Palais de L'Assomption Facebook du Vieux Palais

Ville de L'Assomption MRC de L'Assomption Région de Lanaudière Tourisme Lanaudière SADC Achigan-Montcalm

L'OASIS DU VIEUX PALAIS DE L'ASSOMPTION

255, rue Saint-Étienne • L'Assomption (Lanaudière, Québec) • J5W 1W7 • 450 589-3266

oasisvieuxpalais.com

oasis@vieuxpalais.com